Imagerie diagnostique

L’accès aux services d’imagerie diagnostique (ID) est crucial pour le diagnostic et le traitement des patients, car il a un grand impact sur les résultats de santé d’un patient :  

  • L’identification et le diagnostic précoces des infections et des maladies empêchent l’état de santé de se dégrader davantage.
  • Les patients peuvent obtenir le traitement le plus approprié d’après les résultats des examens et ainsi se rétablir plus rapidement.
  • Les patients ont une meilleure qualité de vie.

Les objectifs du RLISS en matière d’intégration des services d’ID sont les suivants :

  • assurer un accès rapide à des services d’ID de grande qualité;
  • améliorer la qualité de vie et le traitement grâce à l’obtention de services d’ID;
  • assurer la prestation cohérente et normalisée de services d’ID intégrés et de grande qualité dans le RLISS, avec un bon rendement des dollars investis.

Comité directeur de l’imagerie diagnostique

Le RLISS encourage les partenariats entre les hôpitaux qui offrent actuellement des services d’imagerie diagnostique. Le comité directeur de l’imagerie diagnostique du RLISS de Hamilton Niagara Haldimand Brant se compose de dirigeants de tous les hôpitaux de la région qui offrent des services d’imagerie par résonance magnétique (IRM) et d’examen par tomodensitométrie (TDM) :

  • Hamilton Health Sciences
  • Système de santé de Niagara
  • Centre de soins de santé St‑Joseph de Hamilton
  • Brant Community Healthcare System
  • Hôpital Joseph Brant
  • Hôpital général de Norfolk

Le comité directeur de l’imagerie diagnostique travaille à la mise en place d’un système intégré d’imagerie diagnostique afin d’uniformiser et de normaliser la qualité et les services dans tous les hôpitaux et de mieux servir les patients dans le RLISS.

Le comité directeur de l’imagerie diagnostique cherche à mettre en œuvre un programme intégré d’imagerie diagnostique. Ce programme vise à améliorer la qualité des soins et l’accès aux services d’ID en améliorant la normalisation et en diminuant la variation entre les hôpitaux.

Objectifs du programme d’imagerie diagnostique :

  • Nommer les organismes responsables et les membres des équipes qui participeront à un programme d’ID à l’échelle du RLISS.
  • Mettre en œuvre des protocoles d’évaluation rapide normalisés pour l’IRM à l’échelle du RLISS.
  • Mettre en œuvre un Plan d’amélioration de la qualité (PAQ) à l’échelle du RLISS pour les examens par IRM et tomodensitométrie.
  • Maximiser les possibilités de coordination et de planification stratégique entre les RLISS.
  • Cerner et évaluer les possibilités d’amélioration de l’accès aux services pédiatriques d’IRM.
  • Cerner et évaluer les possibilités d’accès centralisé aux examens par IRM et tomodensitométrie à faible priorité.
  • Diriger des stratégies visant à atteindre les objectifs des temps d’attente à l’échelle du RLISS pour les examens par IRM et tomodensitométrie.

Apprenez-en plus sur l’imagerie diagnostique :

L’imagerie diagnostique utilise la technologie pour créer des images des parties internes du corps et des organes masqués par la peau et les os. Ces images sont utilisées pour diagnostiquer et traiter les blessures ou les maladies afin d’améliorer les résultats de santé des patients. Étant donné que les hôpitaux cherchent constamment à offrir d’excellents soins aux patients, les examens sont effectués uniquement lorsqu’ils sont médicalement nécessaires afin de diminuer les risques inutiles pour les patients. Renseignez-vous à ce sujet à Choisir avec soin. 

Les équipes d’imagerie diagnostique se composent de médecins et de technologues expérimentés qui travaillent en collaboration pour appuyer le diagnostic et le traitement des patients, et ce, en fournissant des tests d’imagerie et des traitements de grande qualité dans un milieu attentionné, sûr et efficace.

L’IRM et la tomodensitométrie sont deux importantes techniques d’imagerie, mais de nombreux tests d’imagerie sont utilisés pour obtenir des vues du corps d’une personne.

Les examens par imagerie diagnostique comprennent :

  • Tomodensitométrie : La radiation est utilisée pour créer des vues en coupe (comme des tranches de pain) des parties internes du corps, notamment des os, des tissus mous et des vaisseaux sanguins, en un seul balayage. Cet examen dure environ cinq minutes et est souvent utilisé pour appuyer les services d’urgence requis pour les patients. Les examens par tomodensitométrie facilitent : 
    • le diagnostic des blessures aux muscles et aux os, notamment tumeurs et fractures;
    • la localisation des tumeurs internes, des caillots sanguins ou des infections;
    • la chirurgie, la radiothérapie et les biopsies (échantillons prélevés sur le corps);
    • la détection et la surveillance d’affections comme le cancer, une maladie du cœur, des poumons ou du foie;
    • la détection de blessures et d’hémorragies internes comme des accidents vasculaires cérébraux
  • IRM : Les champs magnétiques et les ondes radio sont utilisés pour créer des vues en coupe (comme des tranches de pain) des organes et des tissus situés à l’intérieur du corps. Les appareils d’IRM servent également à produire des vues en trois dimensions qui peuvent être visualisées sous différents angles. L’IRM est principalement dédiée à l’imagerie du cerveau et de la moelle épinière et l’examen peut durer entre 30 minutes et plus d’une heure. Les examens par IRM contribuent au diagnostic des affections suivantes :  
    • anévrismes;
    • troubles de l’œil et de l’oreille interne;
    • sclérose en plaques;
    • lésions de la moelle épinière;
    • tumeurs
  • Mammographie numérique : Les mammographies fonctionnent en exposant les tissus mammaires à des rayons X pour obtenir des images qui permettent d’analyser les différences (anomalies) et d’évaluer les changements.
  • Fluoroscopie : Procédure radiographique qui donne une image des organes internes en mouvement, comme ils le sont normalement.
  • Ostéodensitométrie : L’ostéodensitométrie permet de déterminer si une personne est à risque de fractures osseuses résultant de l’ostéoporose, affection caractérisée par la fragilité des os. Les rayons X servent à mesurer la quantité de calcium et de minéraux dans les os.
  • Médecine nucléaire : Examens spécialisés au cours desquels l’on injecte des isotopes radioactifs dans le corps à des fins diagnostiques et thérapeutiques. La radiation produite par les isotopes est détectée par un scanneur et enregistrée pour indiquer la présence, la taille et la forme d’anomalies dans divers organes.
  • Échographie : Des ondes acoustiques à haute fréquence servent à produire des vues des structures internes du corps.

Pour tous les types d’examens par imagerie diagnostique, un radiologue qualifié interprète les résultats et en fait part au médecin du patient aux fins d’établissement du diagnostic et du traitement.

Des dizaines de milliers d’examens par IRM et tomodensitométrie sont effectués chaque année dans le RLISS de Hamilton Niagara Haldimand Brant.